Recette Terrine de sardines

  • Foie de veau doré au Baskarri Bixia
  • Foie de veau
  • Ail
  • Farine
  • Baskarri Bixia
  • Huile
  • Sel
Taillez le foie en petit morceaux, saler et passez dans la farine.
Faire chauffer une poêle avec un peu d’huile et faire revenir à feu vif. Quand le foie est bien saisi, déglacer avec un peu de Bazkarri Bixia, laisser réduire, ajouter l’ail haché et recommencer avec un peu de Bazkarri Bixia.
Servez avec un riz blanc et une basquaise.
Succès garanti pour les amateurs de foie

PORTES OUVERTES « Du Bon et du Goût » vendredi 1er et samedi 2 juin 2018

Au Menu :

Vendredi 1 er Juin

  • 10h00 – Atelier jardinage avec Pantxo Azarete
  • 11h00 – Visite commentée de la conserverie et démonstration de cuisine à la plancha
  • 12h30 – Dégustation et Apéro tapas
  • 14h00 – Présentation de Onake, saumon fumé
  • 15h00 – Présentation de Potta, savons et cosmétiques au lait de Pottok
  • 15h30 – Atelier cuisine avec Henry Amestoy
  • 17h00 – Visite guidée et démonstration de cuisine à la plancha
  • 18h00 – Dégustation et Apéro tapas

Producteurs locaux en démonstration tout au long de l’après-midi (liste non exhaustive) :
Potta et sa gamme de cosmétiques au lait de pottok, Hari-Zubi et ses apéritifs artisanaux, La ferme Segi Aintzina et ses fromages de chèvre…

Samedi 2 Juin

  • 10h00 – Présentation de la ferme Beaudéant, apiculteurs
  • 10h30 – Présentation de Potta, savons et cosmétiques au lait de Pottok
  • 11h00 – Visite commentée de la conserverie et démonstration de cuisine à la plancha
  • 12h00 – Dégustation et Apéro tapas
  • 14h00 – Atelier d’éveil sensoriel pour les enfants, visite guidée de la conserverie et
  • démonstration de cuisine pour les parents
  • 16h00 – Goûter gourmand
  • 16h30 – Spectacle de marionnettes
  • 17h45 – Tirage au sort des gagnants des jeux.

Producteurs locaux en démonstration tout au long de la journée (liste non exhaustive) :
La ferme Beaudéant et leurs miels, Unhassobiscay et leurs fromages de brebis, F.Harriague et sa confiture bio, Potta et sa gamme de cosmétiques au lait de Pottok…

Le tout étant bien sur Gratuit et ouvert à tous.

Jeux concours, lots à gagner :

  • 1 week-end plaisir et détente pour 2, diner gastronomique, nuit en chambre supérieure avec jacuzzi privatif, petit déjeuner.
  • 1 Repas délice pour 2 au restaurant Art’zain
  • Des paniers gourmands et de nombreux autres lots

Comment réaliser une marinade au piment d’Espelette ?

L’été arrive à grands pas, il est temps de songer aux délicieuses recettes que vous allez proposer à vos convives. Pour vous aider, nous allons aujourd’hui découvrir comment réaliser une marinade au piment d’Espelette.

Marinade au citron, vinaigre balsamique et piment d’Espelette

Très simple à réaliser, cette marinade est tout simplement délicieuse et saura donner du peps à vos plats. Mélangez de l’huile d’olive, du vinaigre balsamique, du jus de citron, du piment d’Espelette en purée ou en poudre (dans ce cas laissez le quelques instants a part dans le jus de citron) et de l’ail finement coupé, du sel. La marinade est prête. Celle-ci sera parfaite avec une viande blanche. Découpez des filets de poulets en carrés et placez-les dans la marinade. Réservez au frais durant une ou deux heures le temps que la viande prenne le goût. Ensuite, formez des brochettes (n’hésitez pas à mettre des morceaux de poivrons entre les morceaux de viande) et cuisez, c’est un régal. Notez que cette marinade au piment d’Espelette peut également s’associer à du poisson de type cabillaud.

Marinade au piment d’Espelette et paprika

Cette marinade sera parfaite pour accompagner un magret de canard au barbecue (au four aussi bien sûr). Il suffit simplement de mélanger du piment d’Espelette en purée ou en poudre, de l’huile d’olive, du paprika fumé ou pas, du romarin, du sel. N’hésitez pas a réaliser la marinade la veille pour que le piment en poudre ait bien le temps de parfumer l’huile ; Comme pour la première préparation, vous pouvez placer vos magrets dans votre saladier et attendre qu’ils prennent le goût désiré avant de les cuire.

Marinade au piment d’Espelette et à la tomate

Ici, mélangez de l’huile d’olive, du piment d’Espelette, mixez quelques tomates et coupez en petits morceaux des tomates séchées. Un peu de sel, le tour est joué. Cette marinade accompagnera délicieusement une bonne côte de bœuf au barbecue. Placez votre côte dans un plat et versez la marinade dessus. Réservez au frais durant deux heures (plus la viande est épaisse et long est le temps de marinade pour une côte de bœuf de 2 cm prévoir une nuit). Il ne vous reste plus qu’à cuire et à déguster le tout.

Vous l’aurez compris, il existe différentes manières de réaliser une marinade au piment d’Espelette, le tout est de trouver ensuite les ingrédients qui s’accordent le mieux à votre viande ou votre poisson.

Comment réaliser vous-même une gelée de piment d’Espelette ?

Vous avez du piment d’Espelette chez vous et ne savez pas quoi en faire ? Pourquoi ne pas tenter de réaliser une gelée de piment d’Espelette ? C’est simple et rapide, vous allez le voir.

Recette de la gelée au piment d’Espelette :

– 200 grammes de piments entiers
– 1 litre de vin blanc de type Monbazillac
– Gelsucre : autant de sucre que de jus obtenu

Lavez les piments puis ôtez le pédoncule ainsi que les pépins. Coupez vos piments d’Espelette en petits morceaux. Mettez les pépins dans un linge fin en veillant à bien le fermer. Placez le vin et les piments ainsi que les pépins bien protégés dans une bassine à confiture ou une casserole si vous n’avez pas de bassine. Portez à ébullition puis laissez ensuite cuire à feu doux environ 30 minutes sans cesser de remuer. Passez au chinois puis laissez refroidir. Lorsque le jus est froid, c’est le moment de le peser pour connaître la dose de sucre dont vous avez besoin. Reversez le tout dans la bassine et portez à ébullition, là encore sans cesser de remuer. Ensuite, laissez cuire à feu doux en remuant durant 10 minutes.
Il ne vous reste plus qu’à remplir des pots de confiture en veillant à bien les fermer et à les retourner. Continue reading “Comment réaliser vous-même une gelée de piment d’Espelette ?” »

Appellation AOP : quelles garanties pour le consommateur ?

Il existe deux appellations d’origine qui garantissent aux consommateurs que les produits consommés sont de qualité. Il s’agit de l’AOC, appellation d’origine contrôlée, et de l’AOP, d’appellation d’origine protégée. Mais que signifient réellement ces appellations ?
L’AOP : qu’est-ce que c’est ?

Pour mieux comprendre c’est qu’est l’AOP, il est nécessaire de se remémorer c’est qu’est l’AOC. L’appellation d’origine contrôlée résulte d’un décret de 1935 relatif au vin. L’objectif était de mettre en place un organisme dont la mission est d’établir un cahier des charges strict, de protéger et de contrôler les produits concernés. Créée en 1992, l’AOP est tout simplement devenue l’équivalent de l’AOC mais au niveau européen. A noter que depuis le 1er janvier 2012, les produits bénéficiant à la fois d’une AOC et d’une AOP ne doivent afficher que cette dernière appellation, exception faite des vins qui peuvent conserver leur AOC.

En quoi consiste l’AOP ?

L’appellation d’origine protégée a pour objectif de valoriser la typicité d’un terroir. Aussi prend-on en compte l’origine géographique très précise des ingrédients qui entrent dans la composition d’un produit AOP mais aussi le mode de production. Les producteurs doivent suivre un cahier des charges spécifique, le tout pouvant être contrôlé à tout moment. Mais l’objectif final est bel et bien d’assurer au consommateur une qualité de produit irréprochable. En faisant bénéficier à un produit de cette appellation, on évite la concurrence déloyale et les pales imitations.

Qui bénéficie d’une AOP ?

Aujourd’hui, en France, environ 500 AOC concernent le vin. C’est le produit le plus reconnu en la matière. Mais on retrouve également de nombreux fromages dont le brocciu, un fromage frais corse, le Bleu d’Auvergne et le Bleu des Causses parmi les pâtes persillées ou encore le Chabichou du Poitou, un fromage de chèvre. La pomme de terre de l’île de Ré ou encore l’oignon doux des Cévennes bénéficient également d’une AOP. Les amateurs d’olives s’orienteront vers l’olive de Nice, l’olive noire de la vallée des Baux-de-Provence mais aussi vers la pâte d’olive de Nice. Côté viande, citons les prés-salés de la baie de Somme ou encore le chapon de Bresse et le bœuf de Charolles. Enfin, parmi les produits bénéficiant d’une appellation d’origine protégée, on retrouve la farine de châtaigne corse, le miel de Corse et le miel de sapin des Vosges mais aussi, comment ,ne pas le citer, le piment d’Espelette AOP.