femdom-scat.net
femdom-mania.net

Appellation AOP : quelles garanties pour le consommateur ?

Il existe deux appellations d’origine qui garantissent aux consommateurs que les produits consommés sont de qualité. Il s’agit de l’AOC, appellation d’origine contrôlée, et de l’AOP, d’appellation d’origine protégée. Mais que signifient réellement ces appellations ?
L’AOP : qu’est-ce que c’est ?

Pour mieux comprendre c’est qu’est l’AOP, il est nécessaire de se remémorer c’est qu’est l’AOC. L’appellation d’origine contrôlée résulte d’un décret de 1935 relatif au vin. L’objectif était de mettre en place un organisme dont la mission est d’établir un cahier des charges strict, de protéger et de contrôler les produits concernés. Créée en 1992, l’AOP est tout simplement devenue l’équivalent de l’AOC mais au niveau européen. A noter que depuis le 1er janvier 2012, les produits bénéficiant à la fois d’une AOC et d’une AOP ne doivent afficher que cette dernière appellation, exception faite des vins qui peuvent conserver leur AOC.

En quoi consiste l’AOP ?

L’appellation d’origine protégée a pour objectif de valoriser la typicité d’un terroir. Aussi prend-on en compte l’origine géographique très précise des ingrédients qui entrent dans la composition d’un produit AOP mais aussi le mode de production. Les producteurs doivent suivre un cahier des charges spécifique, le tout pouvant être contrôlé à tout moment. Mais l’objectif final est bel et bien d’assurer au consommateur une qualité de produit irréprochable. En faisant bénéficier à un produit de cette appellation, on évite la concurrence déloyale et les pales imitations.

Qui bénéficie d’une AOP ?

Aujourd’hui, en France, environ 500 AOC concernent le vin. C’est le produit le plus reconnu en la matière. Mais on retrouve également de nombreux fromages dont le brocciu, un fromage frais corse, le Bleu d’Auvergne et le Bleu des Causses parmi les pâtes persillées ou encore le Chabichou du Poitou, un fromage de chèvre. La pomme de terre de l’île de Ré ou encore l’oignon doux des Cévennes bénéficient également d’une AOP. Les amateurs d’olives s’orienteront vers l’olive de Nice, l’olive noire de la vallée des Baux-de-Provence mais aussi vers la pâte d’olive de Nice. Côté viande, citons les prés-salés de la baie de Somme ou encore le chapon de Bresse et le bœuf de Charolles. Enfin, parmi les produits bénéficiant d’une appellation d’origine protégée, on retrouve la farine de châtaigne corse, le miel de Corse et le miel de sapin des Vosges mais aussi, comment ,ne pas le citer, le piment d’Espelette AOP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.