Piment d’espelette prix : quel est son bon prix ?

piment espelette prix

Quel prix pour le Piment d’Espelette ?

Aujourd’hui grâce à internet nous disposons facilement d’une grande quantité d’informations, mais de quelle qualité ?

Les comparateurs ne comparent guère que leurs adhérents et donc sont loin d’être exhaustifs ! Quant au positionnement d’après un moteur de recherche, l’algorithme est tellement complexe que ce n’est pas forcément le plus pertinent qui apparaît en premier !

Continue reading “Piment d’espelette prix : quel est son bon prix ?” »

Quelle est la différence entre producteur, transformateur, artisan et fermier ?

piment espelette producteur

Producteur de Piment d’Espelette, transformateur, artisan, fermier quelle différence ?

On peut souvent assister (en milieu rural…et en particulier au sein de l’AOC Piment d’Espelette) à une discussion opposant producteur et transformateur.
Du point de vue agricole il est correct de considérer que le producteur est un agriculteur qui met en marché sa production de piment d’Espelette. Continue reading “Quelle est la différence entre producteur, transformateur, artisan et fermier ?” »

Piment d’Espelette AOC et AOP, c’est quoi exactement ?

piment d'espelette AOP AOC

Le Piment d’Espelette et l’AOP

Quelle est la zone géographique du piment d’Espelette ?

La zone géographique du Piment d’Espelette est située à l’ouest des Pyrénées Atlantiques dans le Pays Basque. Elle comprend 8 communes en partie (Ainhoa, Cambo-les-Bains, Espelette, Halsou, Itxassou, Jatxou, Saint-Pée-sur-Nivelle, Ustaritz) et 2 communes en totalité (Larressore. Souraïde), avec un climat présentant un écart réduit entre les températures minimales et maximales, et des précipitations importantes et régulières pendant la période de développement du piment. Continue reading “Piment d’Espelette AOC et AOP, c’est quoi exactement ?” »

L’équeutage du piment d’Espelette en vidéo

vidéo equeutage piment d'espelette

Aujourd’hui nous vous immergeons dans notre atelier de Larressore afin de vous faire découvrir notre méthode d’équeutage du piment d’Espelette. Entièrement réalisé à la main par nos équipes, l’équeutage apparaît comme une étape essentielle à la fabrication de nos sauces et autres conserves.

 

Continue reading “L’équeutage du piment d’Espelette en vidéo” »

Sel au piment d’Espelette : l’envers du décor

sel au piment d'epselette

Parce qu’avec 10% de Piment d’ Espelette dans la préparation, si vous souhaitez manger un peu relevé, vous allez manger très salé !!!

Cette pratique n’est pas recommandée elle favorise l’hypertension…

Au secours j’ai acheté une corde de piment d’Espelette !

corde piment espelette

Comme beaucoup de visiteurs en Pays Basque vous avez rapporté cette belle guirlande rouge vermillon et vous ne savez pas quoi en faire !
La corde de piment d’Espelette de 20 piments est la survivante de cette tradition qui consistait à faire subir une première déshydratation naturelle sur la façade de l’etxalde*. Elle est donc destinée à être réduite en poudre. Continue reading “Au secours j’ai acheté une corde de piment d’Espelette !” »

La Culture du Piment d’Espelette

culture piment espelette

Nous partirons nous de la graine, en faisant abstraction de l’interrogation quasi métaphysique : qui était là en premier, la graine ou le piment ?
Cette graine, minuscule, pèse environ 0.006 gr (photo), elle est attachée à la base du piment autour du placenta. Mise à sécher après la récolte elle sert donc au semis, qu’il faut pratiquer du mois de Février pour les précoces, au mois de Mars, le 19 pour les puristes, et au début Avril pour les xoriburu*. Continue reading “La Culture du Piment d’Espelette” »

Elaboration de la poudre de piment d’Espelette

La récolte du Piment d’Espelette étant faite, les piments étaient mis en cordes et suspendus aux façades des maisons (la façade de la ferme en Pays Basque étant traditionnellement orientée à l’Est, coté chaud).

Une fois les beaux jours passés, les cordes étaient descendues des murs et rentrées, souvent au coin de la cheminée en attendant l’étape du brûlage.
Continue reading “Elaboration de la poudre de piment d’Espelette” »

La moutarde au piment d’espelette

Il y a moutarde au piment d’Espelette et moutarde au piment d’Espelette, ne nous trompons pas !

A BiPiA, cela commence bien avant, en effet nous commençons l’élaboration de nos moutardes par la préparation de l’Ozpina*. C’est à partir des lies* de Sagarno* que nous allons pouvoir obtenir l’Ozpina, le Sagarno est mis en bouteilles sur lie pour lui conserver un maximum de parfum (il suffit de regarder le fond de la bouteille au repos).

fabrication moutarde piment d'espelette

fabrication moutarde piment d’espelette

Nous récupérons ces lies après la mise en bouteille pour les transformer en vinaigre. Mise dans une cuve, avec un fond de vinaigre, durant 8 à 10 semaines, ces lies de Sagarno, un peu trouble, va doucement se transformer en Vinaigre de Sagarno (les molécules d’alcool se transformant sous l’action des bactéries en molécules de vinaigre) et acquérir ce parfum si particulier, tandis que les fines particules de pommes vont se déposer au fond de la cuve et permettre de récupérer un liquide ambrée, presque limpide. Ne nous trompons pas, une bonne partie du résultat ce joue là !

Puis nous préparerons le « verjus* » dont ce vinaigre est un élément essentiel (nous ne pouvons quand même pas tout dévoiler… ;)) et mettrons à mariner nos graines de moutarde et le piment d’Espelette, dans une proportion soigneusement mise au point.

C’est à la fin de ce processus que nous pourrons passer à l’étape du broyage. Les graines convenablement imbibées de verjus, se sont ramollies et pourront être broyées en libérant ce piquant si caractéristique que vous appréciez !

Attention malgré son apparente simplicité, toute variation dans le process, ordre de mise en œuvre, température, durée, etc…va changer très notablement le goût final de la préparation. Allez, repassez-moi de ce pot-au-feu et du Bazk’Alde !

*Lies : dépôt qui se forme au fond des récipients contenants des boissons fermentées (Petit Robert).
* Sagarno : version basque du cidre, littéralement « vin de pommes ». pas de sucre résiduel ni de gaz dans la bouteille, il faut l’agiter avant l’ouverture pour bénéficier de toutes ses qualités aromatiques.